Accéder au contenu principal

Nous entrons maintenant dans la phase critique...


Bonjour,


Pour toutes celles et ceux qui s'interroge sur le devenir de notre société, Il me semble utile de partager cet article reçu dans ma boite email.

Celui-ci provient du site http://www.alternativesante.fr/

Chacun de vous se fera sa propre opinion, en toute conscience.
------------------------------------------------------


Vous me reprochez souvent d’être catastrophiste, d'entretenir les peurs, et cette semaine, une nouvelle fois, en lisant à quoi sert le miso (plus bas), vous allez me dire que nous faisons encore une crise de parano. Vous avez un peu raison, nous voyons les catastrophes arriver avant les autres et nous ne pouvons pas nous empêcher de vous les signaler. Soyez pourtant certains qu’elles arriveront, ce n’est qu’une question de temps et seules les modalités nous échappent.

Pour en rajouter une couche, je voudrais aborder dans cet édito un sujet qui n’a, semble-t-il, que peu de rapport apparent avec la santé : l’économie du monde. Elle va mal, ce n’est un secret pour personne, sauf qu’on vous dissimule à quel point elle est malade.
Nous entrons maintenant dans la phase critique qui précédera une crise comme nous n’en avons jamais vécu jusqu’ici. Déjà, la confiance s’évapore et fait place à la peur. Chacun prend peu à peu conscience que l’économie du monde repose sur un endettement massif, sur un tas de fausse monnaie imprimée par des banques centrales aux abois et sur les anticipations erronées de la Bourse. Tous les pays émergents vacillent (y compris la Chine et la Russie), les États-Unis tentent de dissimuler leur fragilité, le Moyen-Orient se déchire. Tout cela va finir mal, très mal, et nous, les « braves gens », nous serons ceux qui paieront le plus cher l’impéritie de nos dirigeants.
C’est pourquoi je vous supplie aujourd’hui de vous rendre aussi autonomes que possible, sur tous les plans et le plus vite possible. Ne comptez sur aucune organisation extérieure pour vous venir en aide le moment venu, les dirigeants desdites organisations seront bien trop occupés à sauver leur propre situation.

On peut se débrouiller seul - nos aïeux ont toujours fonctionné comme ça - mais pas dans l’improvisation.
Quand je dis seul, j’exagère, ce sera avec vos voisins, vos amis, vos proches, mais sûrement pas avec Pôle Emploi, la Sécurité sociale, votre banque ou la grande surface d’à côté. Tout cela va disparaître dans un collapsus général.
Pourtant, n’ayez pas peur. Car l’humanité n’en est encore qu’à cet âge qui appartient au plus jeune printemps. N’ayons pas peur, car un avenir puissant et libre nous attend au-delà de l’horizon visible. Nous vivons les affres de l’accouchement, mais viendra ensuite la délivrance, puis la joie de presser le nouveau-né contre soi.

Cette semaine, justement, Michel Dogna nous donne un moyen simple et peu onéreux pour nous protéger d'une de ces menaces qui planent sur vous.
Il nous parle du miso, ce truc qui sent fort et goûte trop salé, mais qui est si bon pour la santé.

Bonne lecture


Alexandre Imbert Retrouvez mes éditos
chaque mercredi sur Facebook


--------------------------------------------------------------

Prenez soin de vous

Magnetiseur-Marseille

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le cocktail de Jarvis

Un remontant à faire soi-même. Bonjour à vous tous,

Il y a quelques temps, un article m'est parvenu et j'ai décidé de le conserver. Cet article s'intitule : Le cocktail de Jarvis.

Jarvis ?! Qui est ce Jarvis et quel cocktail a t'il bien pu réaliser ? Sans doute sont ce les questions que vous vous posez à cet instant ? Eh bien voici les réponses. Et vous vous rendrez vite compte quelles ne manquent pas d'intérêt... et à plusieurs titres !

Pour commencer, c'est au médecin DeForest Clinton Jarvis que l'on doit la découverte des vertus préventives et curatives du vinaigre de cidre. Cet ophtalmologiste et otorhinolaryngologiste a exercé jusqu'en 1945 au nord de New York, dans le Vermont.
On lui prête le pouvoir de « ralentir » le corps et de lutter contre les « maladies de l'énergie ». Entendez des « emballements » de l'organisme qui se traduisent par fatigue chronique, hypertension, accidents cardiaques, ulcères gastriques et intestinaux, obésité, …

Comment choisir son magnétiseur ?

Le plus simple, c’est de se fier au bouche-à-oreille, (un parent, un ami ou une connaissance qui recommande un praticien à son prochain) c’est un bon indice pour déterminer les qualités de votre magnétiseur, et un bon gage de qualité. 
Cependant aujourd'hui, tout se digitalise. Les méthodes de recherche de la part des consultants se modifient. Ils passent désormais par internet pour se renseigner. Toutefois, comme dans toutes les professions, il existe des personnes plus ou moins fiables. Pour éviter toute déception, il y a plusieurs indices :
Tout d’abord, ne faites pas confiance à ceux qui font des promesses irréalisables. Par exemple, le magnétisme n’aura pas de résultat sur certaines maladies, comme la sclérose en plaque, le cancer, le sida. Toutefois des séances peuvent malgré tout constituer un bon accompagnement dans votre processus de soin, mais en aucun cas le magnétisme ne pourra les guérir 
L’autre indice à prendre en compte c’est vous. Faites-vous confian…

Dopez votre cerveau

Par Jean-François Astier, avec la rédaction - le 16 février 2016
Il est tout à fait possible, avec un peu de vigilance, d’avancer en âge sereinement, en gardant toute sa tête ! Mais cela ne se décrète pas quand apparaissent les premiers symptômes d’Alzheimer, Parkinson, ou autres.

Le cerveau lui aussi s’entretient et peut même ainsi se régénérer.

Lire la suite sur Plantes & santé

Prenez soin de vous

Magnétiseur Marseille