Accéder au contenu principal

"Moi, je suis un épicurien !"








Bonjour,
"Moi, je suis un épicurien !" Généralement, quand on vous dit cela (souvent une personne rougeaude et corpulente), on veut dire qu’on aime la bonne chair, le bon vin et le sexe sans tabous. Mais qui était ce fameux Épicure dont tout le monde se réclame ?

Ceux qui ont un peu étudié la question savent qu’Épicure, malgré la réputation qu’on lui a faite, n’était pas un débauché, au contraire. On sait qu’il était plutôt petit et malingre et qu’il enseignait dans un jardin. On sait moins qu’il était végétarien et mangeait un peu de fromage ou buvait un verre de vin de temps en temps. Quant à sa vie sexuelle, on ne trouve aucune trace d’excès (mis à part les calomnies de ses confrères). On est loin de la bonne grosse tranche de pâté, du pichet de rouge et de la main aux fesses de la serveuse.

L’épicurien moderne (et fier de l’être) se réclamerait sans doute moins (lire la suite sur Alternative Santé)


 Alexandre Imbert


Prenez soin de vous

Magnétiseur Marseille

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le cocktail de Jarvis

Un remontant à faire soi-même. Bonjour à vous tous,

Il y a quelques temps, un article m'est parvenu et j'ai décidé de le conserver. Cet article s'intitule : Le cocktail de Jarvis.

Jarvis ?! Qui est ce Jarvis et quel cocktail a t'il bien pu réaliser ? Sans doute sont ce les questions que vous vous posez à cet instant ? Eh bien voici les réponses. Et vous vous rendrez vite compte quelles ne manquent pas d'intérêt... et à plusieurs titres !

Pour commencer, c'est au médecin DeForest Clinton Jarvis que l'on doit la découverte des vertus préventives et curatives du vinaigre de cidre. Cet ophtalmologiste et otorhinolaryngologiste a exercé jusqu'en 1945 au nord de New York, dans le Vermont.
On lui prête le pouvoir de « ralentir » le corps et de lutter contre les « maladies de l'énergie ». Entendez des « emballements » de l'organisme qui se traduisent par fatigue chronique, hypertension, accidents cardiaques, ulcères gastriques et intestinaux, obésité, …

Comment choisir son magnétiseur ?

Le plus simple, c’est de se fier au bouche-à-oreille, (un parent, un ami ou une connaissance qui recommande un praticien à son prochain) c’est un bon indice pour déterminer les qualités de votre magnétiseur, et un bon gage de qualité. 
Cependant aujourd'hui, tout se digitalise. Les méthodes de recherche de la part des consultants se modifient. Ils passent désormais par internet pour se renseigner. Toutefois, comme dans toutes les professions, il existe des personnes plus ou moins fiables. Pour éviter toute déception, il y a plusieurs indices :
Tout d’abord, ne faites pas confiance à ceux qui font des promesses irréalisables. Par exemple, le magnétisme n’aura pas de résultat sur certaines maladies, comme la sclérose en plaque, le cancer, le sida. Toutefois des séances peuvent malgré tout constituer un bon accompagnement dans votre processus de soin, mais en aucun cas le magnétisme ne pourra les guérir 
L’autre indice à prendre en compte c’est vous. Faites-vous confian…

Dopez votre cerveau

Par Jean-François Astier, avec la rédaction - le 16 février 2016
Il est tout à fait possible, avec un peu de vigilance, d’avancer en âge sereinement, en gardant toute sa tête ! Mais cela ne se décrète pas quand apparaissent les premiers symptômes d’Alzheimer, Parkinson, ou autres.

Le cerveau lui aussi s’entretient et peut même ainsi se régénérer.

Lire la suite sur Plantes & santé

Prenez soin de vous

Magnétiseur Marseille